N° 25

Des actions sans doute restées trop discrètes

  • Le salon de l’agriculture 2020
    • Rencontre avec des distributeurs dont la direction Lidl France qui a assuré à OPLGO avoir demandé à Lactalis la possibilité pour OPLGO de figurer dans la communication de l’accord reconduit entre Lactalis et Lidl pour 12 millions de litres de lait. Il semblerait que Lidl attende encore la réponse de Lactalis en ce qui concerne OPLGO puisque la signature n’a pas eu lieu sur le salon comme prévu.

 

  • OPLGO a organisé une conférence de presse au sujet de l’enquête auprès des consommateurs sur leur perception des produits laitiers. Par délicatesse envers Lactalis, OPLGO a opté de ne pas dévoiler la partie de l’enquête visant les produits de marque Lactalis. En effet, OPLGO souhaitait échanger en amont en sollicitant un rendez-vous avec la direction générale Lactalis dès janvier. La date de rencontre du 23 Mars 2020 annulée pour les raisons que nous savons, soit un mois après le salon.
  • Une rencontre entre 3 membres du bureau OPLGO et M Emmanuel Besnier, la veille de la diffusion du reportage « complément d’enquête : qui veut la peau des paysans ?» sur France 2 (le 27/2/20).
  • Apéritif fromager avec les représentants OP et en présence de représentants de différents services Lactalis, démunis de cartes de visite après 4 jours de salon intensifs.

 

  • Le sondage auprès des producteurs sur leur potentiel de production : le volume d’une OP est la somme des volumes contractuels de ses mandants, le rôle de l’OP est valoriser ce volume mis en marché et de répondre aux besoins de(s) l’acheteur(s) ; d’où l’importance de connaitre ses qualités et sa quantité livrable par le collectif OPLGO.

 

  • L’enquête auprès des consommateurs, réalisée avec le conseil de Olivier Mevel : montrer la plus-value apportée par les producteurs aux produits proposés aux consommateur. Un double objectif :
    • Valoriser leur lait à sa juste valeur
    • Faire des producteurs des ambassadeurs des marques Lactalis

Partie remise ou occasion manquée ?

 

  • Les Apér’OPLGO : se retrouver entre producteurs pour garder le fil OPLGO, échanger de façon conviviale. Occasion de présenter de multiples pistes qui permettraient aux producteurs d’augmenter la rentabilité de leur exploitation
  • Un reportage France 2 dans « complément d’enquête» diffusé le 27 Février 2020 a pu vous renseigner sur les travaux OPLGO (négociations avec Lactalis, relevés dans les rayons GMS, apér’oplgo, …) et montrer comment les responsables OPLGO portent les valeurs de votre OP.

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/crise-des-eleveurs/video-egalim-juste-prix-ou-loi-pour-rien_3841943.html#xtor=CS2-765-[autres]-

 

  • OPLGO figure dans un autre « complément d’enquête», sur France 2 qui sera diffusé le 14 Mai, qui montre en période de crise sanitaire, la valeur d’un partenariat entre vendeurs et acheteurs quand il est équitable, ses dangers quand il est déséquilibré.

 

  • OPLGO, est membre fondateur de France OP Lait, syndicat d’OP (le rôle d’un syndicat est défendre ses membres, en l’occurrence les OP) ; un constat général :
    • Ensemble, les choses peuvent changer, le système va évoluer inéluctablement. Cette évolution est indispensable à la survie des producteurs et au maintien de la filière laitière française
    • France OP Lait a saisi le médiateur des relations commerciales agricoles pour dénoncer le non-respect de la loi EGAlim. Cette action a donné le « la » à ses membres dont plusieurs (au moins 8), comme OPLGO lui ont emboité le pas. La médiation ne doit plus être une adaptation à loisir, mais bien une application de la loi EGAlim.