Trop c’est trop!

Une rencontre entre les représentants de Lactalis et d’OPLGO s’est déroulée à l’initiative de l’OP le 5 avril 2018 dans un lieu neutre.

OPLGO a manifesté son mécontentement quant au manque de respect par Lactalis de ses engagements pris au cours des dernières années.

Depuis l’agrément d’OPLGO en septembre 2014, des propositions simples ont été faites par OPLGO à Lactalis visant à améliorer le quotidien des producteurs adhérents, en tentant de prouver qu’il serait possible d’établir un partenariat fiable entre Lactalis et OPLGO.

Alors que Lactalis a toujours imposé son prix à OPLGO et à ses producteurs.

Régulièrement ces propositions ont fait l’objet de longues discussions, re-discussions, contradictions, rencontres, … qui même lorsqu’elles ont abouti ont été finalement assorties par Lactalis de restrictions pénalisant les producteurs.

>En Février 2015, signature d’un accord de cessibilité des contrats entre OPLGO et Lactalis, avec relèvement par Lactalis du seuil plancher de 50000 litres à 100000 litres.

Puis attribution à l’APLBL de la cessibilité avec un seuil de 50000 litres pourtant refusé à OPLGO, alors que cette OP avait jusqu’alors refusé la cessibilité des contrats pour ses adhérents.

>En Février 2016, décision arbitraire et unilatérale de Lactalis d’appliquer un prélèvement de 20% sur les volumes transférés spoliant d’autant les producteurs d’un volume contractuel global. La même OP ayant donné son accord sur un tel prélèvement.

Lactalis a refusé la proposition d’OPLGO de réserver ces volumes pour des périodes futures qui pourraient être déficitaires en volumes produits.

>Octobre 2016 : Lactalis a dénoncé l’accord de cessibilité des contrats avec les OP.

>Depuis au moins début 2017 à notre connaissance, négociations obscures et accords entre Lactalis et au moins une association non agréée OP sur la zone OPLGO ; un litrage illimité lui aurait été accordé pour les mois d’été alors qu’elle n’a été agréée qu’en décembre 2017.

>Avril 2017 : proposition par Lactalis d’un accord cadre à OPLGO et aux autres OP agréées. Depuis Juin 2017, les négociations se font sur la base de l’accord cadre que OPLGO a contre-proposé à Lactalis.

Décembre 2017 : Lactalis a proposé une formule de prix à OPLGO en précisant qu’elle serait unique pour tous les producteurs Lactalis.

Janvier 2018 : Lactalis a imposé unilatéralement la nouvelle formule de prix pour janvier et février 2018 suite à un accord avec l’AOP UNELL. OPLGO qui refuse le prix de l’indicateur « PGC France » a demandé une négociation collective de la formule de prix avec les autres OP Lactalis sur invitation de Lactalis, dans le respect du cadre légal et règlementaire.

Lactalis est alors revenu sur son idée de formule unique, et privilégie désormais une négociation par OP de la formule de prix.

>Depuis de nombreuses années, OPLGO réclamait un lissage technique permettant d’ajuster le volume contractuel produit sur deux campagnes.

19 Mars 2018 : accord de Lactalis sur un lissage pour la campagne 2017/2018 dans des conditions très restrictives (déclenchement uniquement en cas de dépassement, information des producteurs par OPLGO au plus tôt le 26 Mars au soir).

27 Mars 2018 : rencontre OPLGO/UNELL, confirmation que l’APLBL n’obtiendra le lissage que pour la campagne 2018/2019.

27 Mars 2018 : Serge Moly confirme l’exclusivité du lissage technique accordée à OPLGO pour cette campagne lors de l’assemblée générale d’une association composant OPLGO, au Theil de Bretagne.

29 Mars 2018 : information par Xavier Perrin à Jean-Michel Yvard que le lissage technique est finalement accordé à l’APLBL pour cette campagne laitière, sous pression de l’APLBL.

30 Mars 2018 : appel de Christophe Barayré (Lactalis Bretagne) à Denis Tandé pour l’en informer à son tour.

>3 Avril 2018 : OPLGO convoque Lactalis pour une rencontre le 5 Avril 2018.

A noter, qu’à ce jour 6 Avril 2018, OPLGO n’a toujours pas d’informations sur le prix du lait payé au producteur pour Avril 2018 ; situation qui se répète depuis quelques mois.

OPLGO, considérant que ces nombreux dysfonctionnements :

  • remettent en cause l’idée de partenariat « gagnant-gagnant » avec Lactalis,
  • nuisent au bon fonctionnement d’OPLGO,
  • impactent gravement l’évolution positive de la filière laitière française,

Constate qu’elle ne peut plus travailler en confiance avec les représentants de Lactalis dans le cadre des négociations en cours.

C’est ce qui a conduit OPLGO à prendre la décision d’annuler les réunions prévues avec Lactalis le 9 avril 2018 et le 30 Mai 2018 à Laval, et en a informé cette dernière.

OPLGO ne pourra pas fixer de nouvelles dates de réunions avant d’avoir obtenu une reconnaissance du travail fourni par OPLGO dans le cadre des nombreuses réunions de négociations.