LAITS NEWS N°20

Comme nous vous l’avions annoncé dans le « laits news n°19 », la dernière réunion de médiation avec Lactalis a eu lieu ce jeudi 19 décembre. Cette médiation s’est terminée par un accord entre Lactalis et OPLGO sur l’intégration des coûts de production dans le prix du lait.

Un  « mix-production » OPLGO utilisé, son évolution validée
Résultat d’un calcul du seuil de rentabilité de l’exploitation laitière spécialisée du Grand Ouest, le mix-production est plus qu’un simple coût de production ou un prix de revient. Il représente les charges engagées (mise en production, main d’œuvre, capitaux) pour produire 1000 litres de lait du champ au tank à lait quelle que soit leur destination une fois transformés par un acheteur : c’est ce qui fait du mix-production un véritable indicateur économique de la production.
A ce jour, le mix-production est intégré à hauteur de 65% dans les PGC France (valorisation PGC France = 50% du prix du lait).

Une cascade qui ruisselle…
La Loi EGAlim prévoit l’inversion de la construction du prix, changeant le principe habituel de la fixation du prix par l’acheteur. L’intégration du mix-production contribue en partie à cette clause.
Considérant que le retour des EGA manquait de transparence, OPLGO s’est fait expliquer en partie ce retour aux producteurs via le prix de décembre 2019. Et ce afin d’intégrer au mieux son mix-production à la réalité des marchés sur lesquels Lactalis a choisi de se positionner.

Un prix, une formule
Une « formule » va être testée sur le 1er trimestre 2020. Cette expérimentation en montrera, ou non, la cohérence avec la réalité de la production et des marchés. Le meilleur indicateur devrait être l’acceptation de hausses tarifaires par les GMS, justifiée par un prix rémunérateur au producteur. La conjoncture des marchés semble rester favorable pour début 2020.

La cessibilité activée, le versement des 3€ de la prime
Cet accord permet d’activer l’article de la cessibilité prévue dans l’accord-cadre dès cette campagne 2019/2020. Les modalités vous seront précisées début janvier 2020.
Le lissage technique est réactivé : en cas de dépassement de moins de 2% du volume contractuel, ce dépassement est déduit du volume de la prochaine campagne sans pénalités.
Comme convenu avec Lactalis, la prime de retour des pénalités laitières a été provisionnée. Elle sera versée prochainement aux adhérents OPLGO.
En l’attente, l’équipe OPLGO reste en veille et redémarrera les travaux dès janvier 2020.

Une hotte de Noël à moitié pleine, un attelage soumis à rude épreuve mais solide   
Grâce aux encouragements, au soutien et la confiance  de ses adhérents, OPLGO franchit les épreuves de la modernisation de la production laitière, avec professionnalisme et détermination,
La route continue…
En l’attente, l’équipe OPLGO reste en veille et redémarrera les travaux dès janvier 2020

Nous vous souhaitons de belles fêtes de fin d’année.