LAITS NEWS n°18

Souvenez-vous…
En 2010, l’apparition d’OP syndicales n’est pas du goût de Lactalis. Les producteurs considèrent eux, que la mise en place de coopératives de collecte prévue par le syndicalisme majoritaire réduirait encore leur champ d’action et leur liberté, et un frein au bon fonctionnement des futures OP.
C’est donc une volonté partagée entre les producteurs et Lactalis qui a initié la transformation des groupements historiques en OP comme un contre-pouvoir au projet syndical.
Favorable à une relation de partenariat sur la base d’un projet économique partagé, cette réflexion qui a associée Lactalis et les producteurs en 2012 a donné naissance à OPLGO en 2014.

Historiquement force de proposition (cessibilité, primes de spécialisation, lissage technique, …) au bénéfice de TOUS, OPLGO s’affirme comme étant une OP avec une vision d’avenir, celle du paquet lait européen qui donne aux producteurs le pouvoir de s’organiser.

Les OP, un outil européen…
Accompagnée d’experts, OPLGO travaille sur toutes les facettes, que ce soit les aspects économiques, juridiques, législatifs, et surtout humains de la filière laitière.

Aujourd’hui l’OP syndicale en cédant aux exigences de Lactalis a plus vocation à recruter des adhérents qu’à porter la voix des producteurs. Elle espère ainsi récupérer des avantages auprès de l’entreprise qui pourraient inciter les producteurs OPLGO à les rejoindre.

Le court-terme ne doit pas dissimuler l’avenir. La conjoncture est favorable, des hausses ont été obtenues auprès des GMS. EGAlim doit servir à poser des bases solides, et pas seulement un prix 2019 apparement meilleur qu’en 2018.
Des OP livrant à d’autres industriels viennent d’en faire le douloureux constat : leur transformateur, après leur avoir accordé les hausses 2019 suite aux EGA viennent de dénoncer les accords pour 2020 !

Un prix du lait économiquement réfléchi par des chefs d’entreprise
Passé le temps de la double peine, prix bas et restrictions de volumes pour la production de l’Ouest de la France
EGAlim est un vrai accélérateur au bon fonctionnement des OP en France car la Loi renforce les moyens mis à disposition des producteurs pour négocier les volumes ainsi que le prix du lait. OPLGO a proposé un calcul du prix d’équilibre de trésorerie, qui va au-delà des coûts de production. En effet, ce seuil de rentabilité permet aux entreprises que sont les exploitations laitières de vivre, se développer et être compétitives sur la scène laitière sans avoir à négocier un « salaire ». Cette formule permet de protéger les producteurs contre la volatilité des marchés extérieurs tout en restant en cohérence avec la réalité économique. S’il sera malheureusement compliqué d’obtenir mieux que ce qui a été accepté pour le prix 2019, il reste indispensable de préserver la démarche initiée par OPLGO.

Certes, tout ne sera pas réussi du premier coup, appuyons-nous sur le droit à l’expérimentation, la révision de nos travaux dans le temps…, toujours en partenariat avec l’entreprise et dans le sens de l’histoire : assurer un revenu décent aux producteurs, chef(fe)s d’entreprise.
– N’ayons pas peur du changement qui ne peut qu’améliorer la situation actuelle des producteurs de lait ;
– Conservons le courage de nos convictions,
– Saisissons la « chance EGAlim » avant de la qualifier d’échec.
Si vous êtes adhérents à une OP, c’est bien parce que vous croyez dans l’organisation collective des producteurs.
C’est vrai, le compte n’y est pas, et pourtant les non-adhérents s’en suffisent…

La médiation
Aujourd’hui, OPLGO recherche une solution dans le cadre d’une médiation en cours. Chaque demande de Lactalis est étudiée et obtient une réponse d’OPLGO, malgré une rare réciprocité. Cependant,la base de l’accord se négocie dans l’intérêt de notre partenariat qui se doit d’être gagnant/gagnant.
EGAlim ne repassera pas…
Même si cette situation fige les relations entre OPLGO et Lactalis, nous devons rester confiants quant à l’issue ; beaucoup de points de l’accord-cadre ont déjà été actés et attendent l’accord sur la formule de prix pour être activés.
Nous vous tiendrons informés au fil du temps, on compte sur vous, vous pouvez compter sur nous.

Une relation de confiance avec son OP
Si vous avez l’occasion de rencontrer vos député(e)s, ils vous diront qu’OPLGO les tient informés, que votre OP travaille dans le sens de la Loi que nous considérons favorable aux filières à condition que les producteurs et leurs OP fassent le maximum pour la respecter. Si EGAlim n’est pas parfaite, ce n’est pas la signature d’accords n’apportant aucune amélioration qui la feront évoluer.

Ne vous laissez pas intimider par les fake-news (prime de 3€, propos discriminants OPLGO), tout comme les responsables OPLGO résistent aux pressions.
Faîtes taire les médisances !
Informez-nous (contact@oplgo.fr)!
Tout témoignage est utile, restons forts ensemble.
Si la détermination et la motivation d’OPLGO sont intactes c’est parce que les responsables d’OPLGO comptent sur la cohérence de leurs propositions et surtout sur votre soutien.
Est-il utile de rappeler que ces responsables sont avant tout des producteurs de lait soumis aux mêmes pressions économiques et financières que vous, en plus de leur engagement quotidien dans la défense des intérêts des producteurs, de vos intérêts ?

Comment les producteurs peuvent-ils se défendre s’ils sont inféodés à la transformation qui maintient, par une distribution de volumes, une situation de surproduction leur permettant de défendre un prix d’achat aux producteurs toujours plus contraints par les marchés. C’est sur cette incohérence que jouent les transformateurs pour écraser les producteurs, chefs d’entreprise, en maintenant une paupérisation de l’agriculture d’élevage.

Il appartient donc aux producteurs, chefs d’entreprise responsables, de ne pas tomber dans ce piège et de soutenir, en cette période cruciale de négociation des conditions d’application du contrat laitier, leur OP.

Ayons ensemble une vision d’avenir pour la filière laitière française et pour les producteurs OPLGO.

« Notre Avenir nous appartient si l’on s’en donne les Moyens »

POUR ADHERER CLIQUEZ ICI, adhésion en ligne