Lactalis : l’OPLGO appelle à la rejoindre

L’organisation de producteurs Lactalis Grand Ouest appelle à son tour les non-adhérents à se rallier à eux pour bénéficier d’une négociation cadrée.

Avec 1 500 adhérents, l’OPGLO est l’une des plus importantes organisations de producteurs parmi celles qui fournissent le géant Lactalis, toujours en négociation tendue avec ses 12 000 producteurs laitiers, dont la moitié n’adhère à aucune des dixsept organisations de producteurs (OP) agréées. Elle prévient que ses adhérents« ne recevront pas d’avenant au contrat début avril » . Seuls les non-adhérents ou non-signataires du premier contrat en reçoivent. Pour ces deux catégories,« il y a trois possibilités : signer en l’état ; ne pas signer et le contrat 1 sera reconduit ; ne pas signer et rejoindre l’OP, habilitée à négocier avec Lactalis un contrat-cadre » traitant modalités de production, de livraison, de gestion des volumes. C’est à l’issue de la signature entre l’OP et Lactalis que les adhérents recevront un contrat individuel. L’OPLGO rappelle que depuis la contractualisation obligatoire en 2011, puis la fin des quotas en avril 2015, elle a négocié avec Lactalis« la cessibilité des contrats de gré à gré permettant une restructuration en douceur et l’optimisation des outils de production de milliers de producteurs » . La défense de cette cessibilité des contrats par OPLGO au sein de la Loi Sapin II« est une reconnaissance de la valeur des débouchés des produits générés sur l’exploitation agricole. »

L’OP organise des réunions d’information ce mois-ci. Tél. 06 87 24 18 24, contact@oplgo.fr
SOURCE : OUEST FRANCE 

Article issu de l’édition de Orne du mardi 4 avril 2017