Categorie Le lait en Europe

AG OPLGO PAYS DE LA LOIRE

Le 15 février 2018, l’association OPLGO Pays de la Loire a tenu son assemblée générale à Ernée C’était effectivement le tour de OPLGO Pays de la Loire de recevoir la journée OPLGO (voir article sur ce site « O.P.L.GO une OP qui prend des risques »).

Rapport moral du président Jean Michel Yvard

Si chacun s’accorde pour dire que les agriculteurs doivent vivre de leur métier, et disposer d’une certaine autonomie, les solutions proposées divergent.

La tenue des Etats généraux de l’alimentation suscite de véritables espoirs qu’il ne faudra pas décevoir sous peine de grande désillusion.

Demain, nos concitoyens s’intéresseront aux conditions sociales, économiques et environnementales de nos productions, la population pouvant décider des modèles agro-alimentaires et agricoles qu’elle souhaite défendre et donc consommer.

Cette évolution est en cours. La distribution l’a bien compris. Elle s’y adapte en proposant à sa marque des produits qui répondent aux attentes sociétales, alors que les industriels, eux, se plient aux exigences de la GMS : pendant que les transformateurs renoncent à valoriser le lait des producteurs, les marques distributeurs et les premiers prix contribuent largement à dégrader l’image de nos produits agricoles.

Lire la suite

OPLGO a le courage de prendre des risques

C’est avec un véritable plaisir que Jean Michel Yvard, Président de OPLGO avoue accueillir  Madame Misonne, à cette journée des adhérents OPLGO à Ernée le 15 Février 2018.

Madame Misonne, parle au nom de la Direction Générale de l’Agriculture Européenne, instance qui peine à être représentée positivement auprès des producteurs français.

Lors de contacts avec OPLGO, Mme Misonne a qualifié de « pas de géant » les avancées de OPLGO ; une OP française, asyndicale, territoriale, regroupant des producteurs livrant leur lait au leader mondial, Lactalis. Autant de handicap optimisés pour en faire des avantages.

Lire la suite

JOURNEE OPLGO 15 fevrier 2018 ERNEE (53)

Chers adhérents,

Vous êtes invités à la journée des adhérents OPLGO

qui se déroulera le 15 FEVRIER 2018

A ERNEE (35) Salle Clair de Lune

« EGA 2017, PAC 2020, Soyons LAITS acteurs de demain »

Intervention exceptionnelle de la DG Agri de la commission européenne et de Breiz Europe

Pour réserver un repas (obligatoire) cliquez ICI

Lire la suite

Transferts de volumes

le 25 Juillet 2017

Les transferts de volumes contractuels sont actuellement suspendus.

Le contrat cadre entre OPLGO et Lactalis est toujours en négociation, dont ces notions de transferts.

La faisabilité des transferts dépendra du contenu du contrat cadre, de sa date de signature mais aussi de l’application de la loi sapin2 qui interdit une cessibilité à titre onéreux.

Pour rappel,

  • c’est OPLGO qui a imaginé la cessibilité des contrats, sans OP pas de transferts.
  • le contrat cadre concernera uniquement les adhérents OPLGO

 

Lire la suite

Le second semestre 2017 s’annonce dans un contexte beaucoup plus favorable

« Les craintes d’une forte reprise de la production laitière s’estompent progressivement. Le marché de la matière grasse devrait rester déficitaire pendant toute l’année 2017 », explique Benoît Rouyer, économiste à l’interprofession laitière, dans sa note de conjoncture mensuelle publiée fin avril.

« Le second semestre 2017 s’annonce dans un contexte beaucoup plus favorable. Mais l’importance des stocks de poudre de lait écrémé empêchera les prix de se redresser de manière significative. »

En fait, le prix du beurre continue sa flambée tandis que celui de la poudre de lait écrémé revient au niveau de prix d’intervention. « Le stock public de 350 000 tonnes de poudre de lait écrémé place les acheteurs dans une position attentiste et freine les échanges internationaux », poursuit-il.

Pourtant l’équilibre entre l’offre et la demande à l’échelle mondiale s’est nettement amélioré depuis l’été 2016. « La production laitière diminue non seulement en Europe, mais aussi en Australie et en Nouvelle-Zélande, confirme l’expert. Les Etats-Unis et la croissance ininterrompue de leur production font figure d’exception. »

Après une baisse sensible de la production pendant l’automne et l’hiver, la collecte française s’est redressée au mois de mars. « Le manque d’eau et la période de froid de ces dernières semaines devraient raboter le pic printanier de collecte. »

prévisions au 2è semestre 2017 source : web agri

Lire la suite

Invité par Breiz Europe, OPLGO rencontre Phil Hogan

Lisez l’article du télégramme

http://www.letelegramme.fr/economie/agroalimentaire-phil-hogan-a-l-ecoute-des-bretons-17-09-2016-11220127.php

Sur invitation de Breiz Europe, Lobby breton à Bruxelles, Phil Hogan Commissaire européen à l’agriculture, a répondu aux représentants des organismes agricoles bretons. Jean-Michel Yvard, président de OPLGO, membre de Breiz Europe, a interrogé Phil Hogan sur l’application des aides à la réduction temporaire et volontaire des volumes.

Lire la suite

AIDE A LA REDUCTION VOLONTAIRE ET TEMPORAIRE DES VOLUMES DE LAIT

Veuillez trouver ci-joint le formulaire de demande d’aide à la réduction volontaire et temporaire des volumes.
 
 
LE NUMERO D’ACHETEUR EST LE 541
Lire la suite

IRLANDE : TEMOIGNAGE DE JOHN ET CHARLOTTE

Lisez le témoignage de John et Charlotte, un couple de producteurs de lait irlandais installés en France depuis 2008.

temoignage-john-et-charlotte-nagles

Lire la suite

NEGOCIATIONS AVEC LACTALIS : OPLGO, le poids des OP

Suite au « blocus » autour du siège Lactalis à Laval organisé par la FDSEA 53, Lactalis a accepté de rencontrer les producteurs représentés par leurs OP ce jeudi 25 Août 2016.

Cinq présidents dont Jean Michel Yvard, accompagnés du médiateur, Francis Amant iront discuter le prix du litre de lait pour les cinq derniers mois 2016 avec l’entreprise.

Lactalis, leader mondial sur le marché des produits laitiers, est en queue de peloton pour le prix payé au producteur.

L’objectif de cette rencontre est de rattraperdans un premier temps le retard accumulé par le géant laitier sur les premiers mois 2016 en comparaison avec ses concurrents collecteurs.

La délégation nommée suite à une concertation entre les différentes OP Lactalis dont OPLGO, n’a pas la prétention de régler la crise que subissent les producteurs français : il s’agit de rattraper un retard inconsidéré sur lequel les différentes OP alertent leur collecteur depuis des mois  sans que ce dernier ne regarde autre chose que ses concurrents directs, allant même en deça du prix du marché. Il est vrai qu’il suffirait que ses concurrents paient plus cher pour entrainer toute la filière : en tout cas, rien ne les en empêche!

Une crise conjoncturelle, sans nul doute résultant de la sortie des quotas laitiers, l’absence de régulation ayant engagé une véritable course à la production de la part des producteurs européens. Cette crise étant doublée d’une crise structurelle, dûe à un manque de préparation de la France à la sortie des quotas, une impossibilité de développer son entreprise, voire même d’optimiser ses outils.

Souhaitons un aboutissement favorable à ces négociations, car les producteurs sont à bout, mais Lactalis l’entendra-t-il?

En attendant d’écouler les stocks privés financés par l’Europe ces derniers mois, le Ministère regardera de près l’issue de ces négociations dans la perspective d’activer (enfin) l’article 222 visant à réduction volontaire, temporaire d...

Lire la suite

L’été sera…

Des maïs qui peinent, des blés qui tombent, des trésoreries vidées…

Un prix du lait catastrophiquement bas (256,93€ pour  juillet en Bretagne Pays de Loire), une crise qui dure…

Les producteurs livrant à Lactalis se demandent « mais pourquoi le leader mondial laitier traite t-il plus mal ses producteurs que les autres???, comment rattraper le retard du 1er semestre?, à combien la moyenne de l’année 2016? ».

Autant de questions auxquelles OPLGO n’a pas plus de réponses, cependant, au cours des différentes réunions d’associations, les producteurs adhérents croient dans l’OP. Une fierté pour ses responsables qui ne ménagent pas leur peine, leur temps, leur énergie et leur force de conviction pour assurer aux producteurs de lait de l’ouest un avenir pérenne.

Il est vrai que ces dernières semaines ont mené OPLGO à cheminer vers de nouveaux projets, de nouveaux combats…

Lire la suite